Intitulé L’EXPOSITION UNIVERSELLE D’OTTOBURG
Envoi 27 JUILLET 926 – EMPIRE ERDKRAFT
Auteur GISELE VON HOF, EXPLORATRICE, DAME DU MONDE ; ARCHIVISTE DE RANG III ; COUSINE DU GRAF KNOPF, EN CHARGE DE L’ORGANISATION DE L’ÉVÉNEMENT
Résumé
  • BREF RÉSUMÉ DES EFFORTS DE CONSTRUCTION
  • DESCRIPTION DES DIVERS QUARTIERS INTERNATIONAUX
  • LES RÉUNIONS SECRÈTES ET LES RUMEURS QUI LES ENTOURENT
  • LE DISCOURS D’INAUGURATION DE GUSTAV CHRISTIAN II

MAIS QUELLE AGITATION ! IL N’A PAS FALLU DEUX HEURES POUR QUE LA FOULE SE PRESSE DANS LES PRINCIPAUX BÂTIMENTS DE L’EXPOSITION. SANS CHAUVINISME AUCUN, C’EST BIEN CELUI DE L’EMPIRE QUI EST LE PLUS BEAU !

Extraits

… Dans son plus bel uniforme d’apparat, il prend la parole. Il débute par un seul mot : Pardon ! “Au nom de mon peuple, je ne peux que m’excuser pour la tragédie de cette Guerre… aux motivations ridicules. La folie des dirigeants précipite les femmes et les hommes dans la mort et le sang. Je dis : Plus jamais ça…”. Inattendu pour le moins, ce discours fit se tordre le nez aux derniers Grafen sympathisants de l’Emporium. Le Peuple lui cria son enthousiasme !

Conclusion

Je conclurai sur la dernière phrase du discours de l’Empereur : “J’ai besoin de vous. De vous tous, de toutes les Nations ! Reconstruire le monde ne se fera pas par la puissance de l’un, mais par l’union de tous !”. Discours vide ou conviction ? Seul l’avenir nous l’apprendra !